• 06.02.2020 20:30
Chapelle

Quatuor à cordes

Récemment formé à la faveur de la « Soirée de répertoire » d’Anne Teresa De Keersmaeker, le tout nouveau quatuor à cordes d’Ictus présente un concert en deux tableaux.

Un bloc d’énergie concentrée, d’abord, avec le Quatuor N°4 de Béla Bartók, l’un des sommets du genre, lieu d’une négociation passionnée entre héritage folklorique et musique savante. De furieux ostinatos rythmiques y alternent avec des scherzos furtifs et brillants. Au centre du quatuor, un mouvement lent d’anthologie révèle l’art typiquement bartokien du « nocturne », en suspension dans une rêverie inquiète.

The Sea of Dispair, ensuite, déploie sur quarante-cinq minutes le minimalisme immobile et hypnotique du compositeur viennois Klaus Lang, révélé à Bayreuth par Ictus en 2018. Ses textures pour quatuor amplifié rivalisent avec l’art du « drone » électronique ; peut-être même le surpassent-elles en étrangeté. En se disposant aux quatre coins de la chapelle, les interprètes font entendre la musique comme spatialement « étendue » plutôt que comme développement temporel.

Programme :

Béla Bartók
String quartet No. 4 in C Major, Sz. 91, 1928
Klaus Lang

The Sea of Despair, string quartet, 1995


Violons :
Igor Semenoff, Pieter Jansen
Alto :
Aurélie Entringer
Violoncelle :
Geert De Bièvre
Production :
Ictus
Photo :
Licence creative commons