• 20+21.08.2021 19:00
Mezzo, 15’

Première en Belgique

France

Au départ, une impulsion contre ce qu’on a été, les rôles qu’on a joués, mais aussi avec tout ce qui nous a fait, ce qu’on aurait pu être ou devenir peut-être (pode ser, en portugais)…

Leïla Ka revient sur son parcours de danseuse et interroge la difficulté d’être soi, de rassembler son être et de dépasser ses contradictions. Aussi ses mouvements prennent-ils l’allure d’un combat mené contre soi, contre l’air, l’expansion inutile, les déperditions de tous ordres… Resserrée sur elle-même, elle livre cette lutte furieuse, menée aux poings mais dont l’articulation augure paradoxalement d’une ouverture, d’une liberté future. Une liberté comme une promesse dont la chorégraphe livre quelques prémisses d’importance : une énergie maîtrisée, une densité de présence, un art d’être là.

Soirée composée de 3 courtes formes (avec Goofy - Roni Chadash & rain - Meytal Blanaru).

Chorégraphie, interprétation :
Leïla Ka
Création lumière :
Laurent Fallot
Coproduction, soutiens :
IADU/La Villette Fondation de France 2017 - Paris, Compagnie Dyptik - St-Etienne, Espace Keraudy - Plougonvelin, Festival La becquée - Brest, Le Flow-CESU - Lille, Micadanses - Paris, Le théâtre - Scène nationale - St-Nazaire, Théâtre Icare - St-Nazaire
Photos :
Olivier Mouazan, Martin Launay