• 05—09.12.2017 20:30
Chapelle, 40’

Rencontre avec les artistes à l'issue de la représentation du 08/12

Ferocia est la couleur de la rage, de la perte, du désespoir. Ferocia galope au rythme irrégulier d’une respiration affolée. Ferocia est l’incohérence des émotions contradictoires.

A la base du projet de ce solo politique et engagé, une urgence. Celle de dénoncer la violence du monde qui nous entoure. L’envie furieuse de bousculer, crier, pleurer, s’échapper, mais aussi de prendre soin, de penser les plaies, d’épancher le chagrin.

Dans cette dernière création, la compagnie Giolisu revient au questionnement de la condition humaine par le langage de la danse contemporaine et propose une réponse viscérale à la cruauté du monde d’aujourd’hui.

La précédente pièce de la compagnie, Il Dolce Domani, présentée aux Brigittines en 2014 avait décroché le Prix de la Critique.

Conception :
Lisa Da Boit, Céline Curvers
Ecriture chorégraphique, interprétation :
Lisa Da Boit
Mise en scène :
Céline Curvers
Musique :
Thomas Barrière
Lumières :
Laurence Halloy
Costumes :
Julia Didier
Scénographie :
Yoris Van den Houte
Production :
Giolisu
Coproduction :
Les Brigittines, Théâtre de la Vie
Avec le soutien de :
Fédération Wallonie-Bruxelles, Service de la Danse, CCN Le Phare au Havre, Théâtre des Doms (Avignon), asbl Centre Lorca, Théâtre Marni
Giolisu est accompagné par :
Grand Studio
et reçoit l'appui de :
WBI