• 17—19.03.2022 20:30
Chapelle, 65’

À l’origine il y a Ida Rubinstein, danseuse légendaire des Ballets russes, muse de Serge Diaghilev, qui fit sensation à Paris au début du XXe siècle par son charisme, sa beauté et sa présence sulfureuse. Dans Salomé d’Oscar Wilde, la danseuse effeuillait son costume — la fameuse danse des sept voiles ! — et se dénudait entièrement. Triomphe et renommée immédiats. Par cet acte libérateur et provocant, Ida Rubinstein entrait dans l’histoire de la danse.

Un siècle plus tard, Lara Barsacq part à la rencontre de la muse qui constitue pour elle une source intacte d’inspiration. Sur la scène, trois artistes célèbrent la mémoire, la gloire, l’absence d’Ida. Mêlant l’historique et le trivial, le grandiose et l’absurde, les souvenirs personnels et les archives, Lara Barsacq, arrière-petite-nièce de Léon Bakst, le génial peintre et décorateur des Ballets Russes, compose une ode à la liberté et aux figures tutélaires qui insufflent énergie et audace. Un hymne à la poésie et à la danse comme invention de soi.

Un projet de :
Lara Barsacq
Création, interprétation :
Lara Barsacq, Marta Capaccioli, Marion Sage
Conseils artistiques :
Gaël Santisteva
Scénographie, costumes :
Sofie Durnez
Assistant accessoires :
Ben Berckmoes
Lumières :
Kurt Lefevre
Musiques :
Nicolai Tcherepnin, Claude Debussy, Maurice Ravel, Snow Beard, Tim Coenen, Lara Barsacq, Gaël Santisteva
Régie générale :
Emma Laroche
Administration, production :
Myriam Chekhemani
Diffusion, communication :
Quentin Legrand - Rue Branly
Production :
Gilbert & Stock
Coproduction :
Les Brigittines, Charleroi danse - Centre Chorégraphique de la Fédération Wallonie-Bruxelles
Résidences de création :
Charleroi danse, Les Brigittines, Grand Studio, Le Théâtre de Liège, Honolulu (Nantes)
Avec le soutien de :
Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Service de la danse, Wallonie-Bruxelles International, Grand Studio, Réseau Grand Luxe
Lara Barsacq est chorégraphe résidente à :
Charleroi danse, qui s’engage à produire, présenter et accompagner ses œuvres de 2020 à fin 2022
Photo :
Stanislav Dobak