• 19.03.2020 22:15
  • 20+21.03.2020 22:00
Studio, 25’

Questionnant la métamorphose du corps, Marée haute raconte l’histoire d’une femme submergée progressivement par un mal-être ambiant. Dans un solo de danse à la composition épurée, Estelle Delcambre offre à son corps la possibilité de renaître, oubliant quelques instants sa propre identité. Le geste se répète, les membres se tordent, la marée noire l’engloutit. La danseuse procède alors à un retour à la matière, laissant le corps exprimer l’essence profonde de son être.

Au travers d’un dialogue sensuel et brutal entre la danseuse et l’art pictural, cette pièce questionne l'empreinte que nous laissons au monde et interroge sur la destinée de chaque être humain.

Conception, interprétation :
Estelle Delcambre
Création sonore :
Tal Agam
Création lumière :
Meri Ekola
Coproduction :
Les Brigittines