• 12—30.09, 01—10.10.2020
Les Brigittines

Sur les vitres des Brigittines

Unpredictable Saturdays

The Glass Menagerie rassemble le travail photographique de Despina Spyrou et VASKOS, exposé pour la première fois à Bruxelles. Comme dans la pièce éponyme de Tennessee Williams, le point de départ de l’exposition est le mélange de la réalité et de la fiction à travers l’art, et la représentation de la vérité de manière créative, non strictement réaliste.

Despina Spyrou (née à Athènes en 1979) photographie non-stop la vie quotidienne et ses amis. Elle partage le point de vue de Susan Sontag’s selon lequel « prendre une photo de quelqu’un, c’est participer à sa mortalité, sa vulnérabilité, sa mutabilité ». Imprimés dans des grands formats, ses photographies (et leurs titres) soulignent la dure réalité du sujet : que ce soit le corps nu d’une femme contenue dans une fenêtre sous le toit d’un vieil hôtel quelque part en Irlande (Ariane, 2014) ou des sous-vêtements féminins suspendus à une fenêtre d’un flat faiblement éclairé à Brooklyn (Bra, 2011). Ces photos, mises en scène ou pas, sont en substance des représentations réalistes. Mais en même temps, en émerge un sentiment d’enchantement, une qualité onirique. Cette interprétation non réaliste de la réalité évoque l’insaisissabilité de nos vies, produisant des images plus grandes que nature.

Les photographies de VASKOS (duo formé par VASsilis Noulas et KOStas Tzimoulis en 2014 à Athènes) font partie d’une série d’images traitées digitalement. Elle consiste en un assemblage de deux photographies : l’un des deux photographes pose tandis que l’autre tient l’appareil photo, ils échangent ensuite leur rôle. Les photos sont prises sans des espaces où ils ont vécu, brièvement ou d’une manière plus permanente : des appartements d’amis, leur appartement à Exarchia (Birds on the purge, 2014) ou des chambres d’hôtel (Goodbye, 2015). Le jeu théâtral de la dualité et de l’effet miroir évolue autour de l’idée du «home-workshop » (laboratoire à la maison), du « home-studio » : « une maison, un chez-soi qui est constamment transformé, passant du familier à l’étrange, de l’étrange au familier, encore et encore » pour reprendre les mots des photographes. Cette transformation ludique confronte le spectateur à des espaces domestiques hybrides et des tableaux vivants troublants.

Toutes les œuvres de l'expo transforment et transcendent la réalité dans un cadre fermé, créant des mondes nouveaux à la frontière du réel et de l’imaginaire. Elles nous donnent à voir « de la vérité sous le masque plaisant de l’illusion », nous ramenant à nos propres « Ménageries de verre ».


Despina Spyrou (née à Athènes, 1979), photographe freelance, vit entre Athènes et Bruxelles. Diplômée de la FOCUS School of Photography and Visual Arts d’Athènes, Despina a collaboré avec des institutions telles que le Onassis Cultural Centre, le New Museum of Acropolis et le Hellenic Festival (Athènes). Elle a travaillé en tant que photographe plateau au cinéma sur les films Attenberg (2010) et The Capsule (2012) de la réalisatrice Athina Rachel Tsangari, Before Midnight du réalisateur Richard Linklater et The Lobster (2014) de Yorgos Lanthimos.

www.despinaspyrou.gr

VASKOS (nom composé des 2 premières lettres des noms de ses fondateurs) est un duo artistique créé par Vassilis Noulas et Kostas Tzimoulis en 2014. Le duo explore différents médiums tels que la performance, la photographie, le dessin, la vidéo et la céramique, et a présenté son travail sous diverses formes : des performances-conférences, des expositions et des publications dans différents espaces, des appartements, des squats, des galeries ou des espaces qu’ils ont eux-mêmes créés.

https://vaskosproject.wordpres.com
www.novamelancholia.gr
http://kostastzimoulis.wordpress.com/

Commissaire d'exposition :
Yanis Stefanou
Photo :
Despina Spyrou