• 18.11.2019 19:30
Kapel

Prix :
5 eur

Tapage Nocturne

En collaboration avec Les Brigittines, le collectif ÅTTA propose une séance unique du long métrage tourné dans les Marolles, Le chantier des gosses, en présence de son réalisateur Jean Harlez et de sa compagne Marcelle Dumont. Un débat sera organisé à l’issue du film. C’est dans le cadre du lancement du projet participatif « Tapage Nocturne » qu’est venue l’envie d’organiser la projection de ce film dans lequel les participants du projet puisent leur inspiration pour le processus de création et le contenu.

Sorti au cinéma en 1970, Le chantier des gosses est le premier film de Jean Harlez, réalisateur autodidacte. Tourné avec la participation des habitants du quartier dans les années 50, à quelques dizaines de mètres des Brigittines, le film nous replonge dans l’ambiance populaire des Marolles et nous fait réexplorer ses ruelles et ses maisons pleines d’âme. C’est l’histoire d’enfants qui grouillent dans un terrain vague, qui se bâtissent leur aire de jeux, prêts à tout pour se défendre face à la résolution des entrepreneurs et des architectes d’y construire un grand lotissement.

Le projet « Tapage Nocturne » consiste en deux modules d’ateliers pluridisciplinaires – l’un centré sur la photographie et les enregistrements sonores et l’autre axé sur le théâtre et le mouvement – qui se concluront par une création scénique présentée aux Brigittines le 30 avril 2020. La symbolique du tapage nocturne sera explorée tout au long du projet : que signifie faire du bruit ? A partir de quand sommes nous “perturbateurs” ? Que se passe-t-il la nuit chez chacun d’entre nous ? Où sont les limites du moi, de l’intimité, du vivre ensemble, de la proximité ?