• 18—22.10.2022 18:00—22:30
Hall

Entrée libre

Instal­la­tion visuelle et sonore

Vous vous installez dans le fauteuil qui fait face à l'une des coiffeuses dispersées dans tout l’espace du bâtiment. Vous placez le casque sur vos oreilles et activez le dispositif ; vous observez ensuite attentivement ce qui vous fait face.

C’est un double mouvement que Bernadette Gruson propose avec cette installation visuelle et sonore : à la fois vers soi-même et en direction d’œuvres picturales choisies. Miroir(s) invite le public à un face- à-face singulier avec des œuvres de l’Histoire de l’art en même temps qu’avec sa propre image.

En mêlant visage et tableau dans le même reflet, la frontière entre intérieur et extérieur, entre imaginaire et réalité tend à s’abolir. Chaque spectateur est amené à envisager son enveloppe corporelle sans projection, sans jugement, sans attente. L’expérience immersive fait appel aux sensations plutôt qu’aux connaissances et facilite ainsi l’accès aux œuvres ainsi que le déplacement de notre regard sur nous-mêmes.


Soirée composée également de 2 spectacles (cf. Se faire la belle et Les Arrière-Mondes).

Con­cep­tion inter­views, mise en espace :
Bernadette Gru­son
Mon­tage sonore :
Ben­jamin Delvalle
Con­struc­tion :
Alain Le Béon, Math­ieu Virot
Pro­duc­tion :
Com­pag­nie Zaoum Coproduction/​Coproductie Lou­vre-Lens, POC Alfortville, TANDEM/Scèné nationale Arras-Douai, Théâtre de Rungis, La Gare Méricourt, Uni­ver­sité de Lille, CHU Lille — Cen­tre pén
Avec le sou­tien de :
DRAC, Région Hauts-de-France, Département du Pas-de-Calais
Pho­tos :
Bernadette Gru­son