• 27+29.04.2023 20:30
  • 28.04.2023 20:45
Chapelle

Ren­con­tre avec les artistes à l’is­sue de la représen­ta­tion du 27.04

L’un tourne autour de l’axe terrestre entre plusieurs continents alors que l’autre tourne autour de son axe corporel. Une nécessité spatiale et vitale qui réunit en un point central le chorégraphe Arco Renz et la danseuse Danielle Allouma pour la création de ce solo.

En référence à la fréquence 2349,32 Hz, attribuée à la note de musique RE, et au corps en rotation, REvolutions 2349 se met en quête de transformer nos perceptions sensorielles et permet à nos imaginaires de rayonner au-delà de leur ancrage.

Trois spirales – danse, musique, lumière – s’articulent sur scène dans une imbrication hypnotique où l’espace et le temps sont des forces tangibles à l’œuvre, des cadres structurels contraignants. Archétype de la danse et des coutumes spirituelles, cette révolution du corps, asservie par sa liberté et libre dans son asservissement, est aussi ancienne que l’histoire de l’humanité.

Et comme un curseur dans cette ligne de temps, le corps dansé de Danielle Allouma y négocie sa liberté de mouvement comme une ode au changement et à notre soif d’émancipation.


Soirée composée de 2 spectacles (cf. BALEC).

Choré­gra­phie, mise en scène :
Arco Renz
Choré­gra­phie, danse :
Danielle Allouma
Dra­maturgie :
Arco Renz
Musique :
Nir Jacob Younessi
Lumières :
Ryoya Fude­tani
Cos­tumes :
Flo­ra Miranda
Direc­tion artistique :
Arco Renz
Pro­duc­tion :
Kobalt Works, Cie Des Ailes
Copro­duc­tion :
Les Brigit­tines
Parte­naires :
La Gare a Couliss­es — Scène Con­ven­tion­née — Eurre, Les Aires, Théâtre de Die et du Diois
Pho­to :
© Rune Abro